samedi 18 janvier 2014

Activités année 2013


Mes missions d'expertise en Test en Mesure m'ont conduit cette année 2013 en France, Mexique, Brésil, Tunisie, Canada et États-Unis. Elles m'ont permis d'augmenter mon expérience sur  l'intégration de banc de test sur lignes de production de masse et d'intervenir pour l'audit de solution de test. Et c'est toujours un plaisir de rencontrer les différents intervenants, ingénieurs et équipes de management de différents secteurs, de différents pays et de communiquer dans différentes langues (anglais, français, espagnol et portugais).
Voici la liste de mes activités durant l'année 2013 :
  • Audit de la solution de test dans un centre de réparation de modem xDSL, définition des solutions à mettre en place et développement du nouveau procédé, layout et des bancs de test. Cette optimisation a généré une augmentation de 500% de la capacité de test
  • Expertise sur cible temps réel LabVIEW pour la régulation du système de refroidissement d'un laser 
  • Développement de bancs qualité de modem xDSL (GVT, Telefonica) : VDSL, WIFI 2.4GHz, WIFI 5GHz, FTTH, Ethernet, HPNA
  • Optimisation et débogage de bancs de tests fonctionnel de modem sur ligne de production : réduction de 40% des temps de test, réduction des faux défauts (technique : TestStand, LabWindows/CVI)
  • Développement de drivers d'instruments de mesure de la peau sous LabVIEW
  • Développement de drivers IVI (LabWindows/CVI), intégrés à TestStand
  • Développement d'un logiciel de mesure de vieillissement de composants électroniques
  • Formations LabVIEW, LabWindows/CVI, mesure et instrumentation sous Visual Basic (avec Measurement Studio)
  • Audits technique de bancs de test de modems xDSL et alimentations pour les centres de réparation (GVT, Bell et Cablevision) pour augmenter les capacités de test / réparation : analyse de la viabilité des tests, stabilité de mesures, étude statistique des mesures et données de productions des bancs de test, optimisation des actions des opérateurs, des logiciels, de la traçabilité et des flux des produits.

mardi 17 septembre 2013

Augmentation de la capacité de test

Pour ce projet mon client m’a demandé d’augmenter la capacité de test de son service après vente de 500 unités par jour à 2500 unités par jour. L’utilisation des bancs de tests dans ce cas est de diagnostiquer automatiquement les pannes des produits retournés par le client permettant ainsi de remplacer les composants en défaut puis de vérifier que la réparation a bien résolu le problème.
Analyse
Afin d’optimiser au mieux les bancs de tests, l’analyse est primordiale afin de décider des actions à entreprendre. J’ai constaté plusieurs éléments limitant la capacité de test :
  • trop d’actions manuelles : le test est saccadé; de plus, à chaque fois que l’opérateur doit intervenir, il n’est pas disponible pour lancer un test sur un autre banc.
  • ergonomie du banc de test : l’opérateur perd du temps à placer l’unité à tester, la brancher et la débrancher.
  • ergonomie du logiciel de test : les résultats de test ne sont pas clairement identifiables; l’opérateur perd du temps pour lire le diagnostique, ou pire, il se trompe.
  • fausses pannes : l’opérateur doute alors du testeur et relance le test ce qui fait perdre du temps bien sur. Elles peuvent être causées par le matériel (instabilité de la mesure à cause de l’instrumentation, du câblage, de la connectique ou autres éléments perturbateurs) comme par le logiciel (traitement de la mesure, analyse, tolérance).
  • utilisation des ressources matérielles : tous les tests sont exécutés l’un après l’autre alors que certains peuvent êtres lancés en parallèle sur la même unité ou sur plusieurs unités.
  • processus : un seul banc exécutant toutes les actions et les tests n’est pas toujours la bonne solution, cela dépend du produit, des tests à réaliser, de l’environnement et ce pourquoi on teste.
  • optimisation de la ligne : le placement des bancs de tests peut pénaliser la fluidité, obliger l’opérateur à perdre du temps dans ses déplacement et augmenter le risque d’erreur de manipulation pouvant endommager le produit.
  • traçabilité : avoir l’historique du produit est important pour optimiser la réparation, fluidifier (ne pas tester un produit qui a été testé mauvais sur un précédant testeur), diagnostiquer les problèmes du banc, prévoir les actions de maintenance mais aussi analyser la production.
Solution
Après avoir présenté l’analyse de l’identification des problèmes, j'ai travaillé avec mon client sur les différents points :
  • refonte de la ligne et des testeurs pour améliorer la fluidité, l’ergonomie et les déplacements des opérateurs et des produits.
  • utilisation du matériel déjà présent, remplacement et ajout de nouveaux, modification du câblage et du type de connecteur pour une meilleure fiabilité et rapidité.
  • migration du logiciel de test depuis des scripts de tests exécutés en ligne de commande sous Linux vers des séquences de tests sous TestStand avec mise en place d’un affichage simple (test en cours, test bon, test mauvais, test en attente) avec parallélisassions des tests afin de réduire les temps.
  • Génération de rapports de test, centralisation des données sur le réseau et développement d’un logiciel d’analyse des données.
  • Formation des opérateurs et optimisation des actions.

lundi 27 mai 2013

Activités année 2012

Les projets ont défilé à une vitesse incroyable en 2012. En fin de compte j’ai effectué 160 000 km en avion pour allez voir mes clients et voyager une semaine dans ce pays, 3 semaines dans cet autre, 2 semaines dans cette ville mais au total c’est bien 6 mois de partage professionnel et humain (et oui, au delà de la technique, il y toujours l’homme !). Durant cette année j’ai beaucoup aimé apporté mon savoir faire pour des projet d’envergure, aller au delà de ma spécialité afin de donner le meilleur accompagnement  à mes clients dans les difficultés, optimiser des processus tant logiciels, matériels qu’industriels, analyser les procédés afin de proposer les changements répondant pour le mieux aux problématiques, parler jusqu’à 4 langues dans la même réunion (anglais, français, portugais et espagnol), partager mes expériences dans autant de langues lors de formation.
Voici un récapitulatif de mes expériences sur 2012 :
  • développement de bancs de tests sous TestStand, LabWindows/CVI pour l’industrie au Brésil ; installation de ligne de production avec 36 stations ; analyse de défauts de production ; amélioration des procédés de test pour réduire les temps de cycle et augmenter la capacité
  • support des équipes de production : par déplacement et à distance, aide à la spécification des problèmes, identification des causes, correction et optimisation ou pré analyse pour aiguillage vers les collègues spécialisés (base de données ou production par exemple)
  • formation pour LabVIEW, TestStand et LabWindows/CVI
  • développement de système de mesure pour l’industrie cosmétique sous LabVIEW
  • développement de tests de protocoles de communication pour la production d’automates programmables sous LabWindows/CVI et TestStand

samedi 25 février 2012

Activités année 2011

Pour commencer l'année 2012 rien de tel que de faire un récapitulatif de l'année passée 2011 de mes activités en tant que freelance :
  • Formateur pour LabVIEW, TestStand et LabWindows/CVI, en France et en Tunisie, pour divers secteurs d'activités industrielles, scientifiques et militaires
  • Développement d'un système de mesure par courant de Foucault pour la détection de défauts de surface de matériaux avec représentation cartographique pour les centrales nucléaires (LabWindows/CVI, multithreading, TCP/IP)
  • Amélioration d'une solution de tests cliniques pour la cosmétologie et la pharmacologie, voir article descriptif du projet (LabVIEW)
  • Amélioration d'un banc d'étude des principes de thermodynamique appliqués à la réfrigération, voir l’article descriptif du projet (LabVIEW temps réel, serveur WEB, modbus-RTU)
  • Implémentation d'instruments de mesure modbus-TCP sur réseau Ethernet et radio pour l'analyse énergétique d'installations industriels et de bâtiments (LabVIEW, Visual Basic et bases de données)
  • Développement d'un serveur de transcodage automatique de mesures issues d'automates programmables (LabVIEW)
  • Implémentation de tests fonctionnels pour la validation de régulateurs de vitesses industriels (TestStand et LabWindows/CVI, protocoles Metasys, BacNet, CC-Link, Apogee)
  • Conférence de titre "Accélérateur de particules : lumière sur le futur médical” présentant les avancées technologiques grâce aux observations nanométriques procurées par les synchrotrons, voir l’article

mercredi 9 novembre 2011

Publication dans la presse

Ce mois de septembre aura été on ne peut plus sympathique avec deux publications d’articles parus dans la presse spécialisée au sujet du banc frigorifique contrôlable à distance pour lequel j’ai participé sur la partie acquisition, régulation et supervision pour le lycée Raspail.

Les articles sont parus dans la Revue pour le froid avec le titre “Chambre froide pour apprendre à distance”, et dans la Revue générale du froid et du conditionnement d’air avec le titre “Lycée Raspail, le lycée des métiers de l’énergie et de l’environnement de Paris”.

La description du banc est quant à elle consultable ici.

lundi 30 mai 2011

Conférence “Accélérateur de particules : lumière sur le futur médical”

Cette fois la conférence n’était pas directement liée au test et mesure, à LabVIEW, LabWindows/CVI ou TestStand mais à-propos des accélérateurs de particules, leurs applications médicales comme le traitement du cancer et plus particulièrement l’utilisation du rayonnement synchrotron pour l’observation microscopique comme l’étude des mécanismes de fonctionnement des protéines et les applications futures pour les médicaments actifs à base de nanotechnologie. Cette idée m’est venue d'une assistance technique que j’ai donnée au synchrotron “Soleil”, au sud de Paris pour identifier les pertes de mesures sur une ligne de lumière et optimiser les drivers d’instruments.

Conférence “Accélérateur de particules : lumière sur le futur médical” durant la XXXII réunion des chirurgiens pédiatres de l’institut Mexicain de Pédiatrie et leurs collègues d’Espagne. 
Conférence “Accélérateur de particules : lumière sur le futur médical” durant la XXXII réunion des chirurgiens pédiatres de l’institut Mexicain de Pédiatrie et leurs collègues d’Espagne.

Conférence “Accélérateur de particules : l’auditoire composé de chirurgiens pédiatres d’Espagne et du Mexique. 
L’auditoire composé de chirurgiens pédiatres d’Espagne et du Mexique.

Le synchrotron “Soleil” 
Le synchrotron “Soleil”

Quelques instruments utilisés au synchrotron "Soleil"
C’est pour ce type d’instruments que je suis intervenu au synchrotron “soleil”.

dimanche 20 février 2011

Nouveautés LabVIEW 2010 : du côté des palettes

LabVIEW200
Voici un petit tour d’horizon des nouveautés et changements apporté par LabVIEW 2010 en comparaison avec LabVIEW 2009 mais du point de vue des palettes de programmation et de contrôles. On notera qu’une bonne part des modifications visent l’aspect pratique.

Programmation : structures

programation-structures
On note la migration du la structure élément en place qui était déjà présente dans la version 2009 mais qu’on trouvait dans la palette gestion de la mémoire. Cette structure est bien utile pour optimiser la consommation de la mémoire, ce qu’on mais surtout en pratique pour les applications embarquées (compact RIO ou compact FieldPoint) et pour les logiciels sollicitant fortement la manipulation de données en mémoire (ceci réduisant le nombre de réallocations et facilitant la lecture du diagramme).
Les icones des variables partagées, globales et locales ont changé de look, c’est un peu plus parlant.

Programmation : numérique

programation-numérique
Ajout de la constante de type double. Avant il fallait positionner une constante de type entier puis changer sa représentation en double. Maintenant on pose directement la constante double sur le diagramme.

Programmation : booléen

programation-booléen
Modification de l’icone de la constante booléenne : il est plus compact. Au lieu d’afficher T/F, il n’affiche que T ou que F, ceci permet d’alléger le diagramme et de gagner de l’espace.

Programmation : E/S sur fichiers

programation-ES-sur-fichiers
Ici c’est E/S sur fichiers de waveform qui fait sont apparition. C’est la copie des mêmes fonctions qu’on trouve également dans la palette waveform. Elle est donc à deux endroit : palette E/S sur fichiers et palette waveform. L’intérêt c’est qu’on ne risque pas de se dire “bon dieu, mais elle est où cette fonction déjà ?”. Et oui, ce n’est pas incohérent de la mettre aussi là puisqu’on traite un fichier après tout.
programation-ES-sur-fichiers-TDMS-en-continu
La palette des fichiers TDMS a évolué avec l’ajout de fonctions avancées comme ci-dessous.
programation-ES-sur-fichiers-TDMS-en-continu-TDMS-avancéprogramation-ES-sur-fichiers-bibliotheque-empaquetee
Dans les fonctions de fichiers avancées, la gestion des bibliothèques empaquetées a été ajoutée. Mais c’est quoi donc ? Et bien pour ceux qui sont familiers avec le langage C, cela se rapproche des librairies statiques : ce sont des VIs compilés dans un même fichier .lvlibp. Les avantages sont : comme c’est déjà compilé ça fait gagner du temps lors de la génération d’un exécutable (pratique pour les gros exe), on peut distribuer ses fonctions à ses collègues plus facilement. Bref on les utilisera surtout pour des projets de grosse envergure et/ou chaque développeur travail sur sa partie.

Programmation : Dialogue et interface utilisateur

LabVIEW2010-dialogue-et-interface-utilisateur
La fusion des erreurs est désormais une fonction et non un sous-vi. Outre le côté pratique de cette fonction qui accepte N entrées en l’étirant (à la manière de la fonction construire un tableau), gageons que qu’elle sera plus rapide que la version antérieur en sous-vi. J’en profite pour insister sur l’importance du suivi des erreurs : je ne compte pas le nombre de fois où j’ai gagné du temps tant durant la phase de développement que de la maintenance pour identifier la source d’un bug.

Communication de données

LabVIEW2010-communication-de-donnees
Les fonctions de flux réseau font leur apparition. Elles permettent le transfert sans perte de données et en continue de type waveform. Pour données qui ne sont pas à “flux tendu” ont préfèrera les variables partagées qu’on publiera sur le réseau. C’est simple et c’est efficace.
On note ici aussi le changement de look des icones des variables.
LabVIEW2010-communication-de-donnees-client-HTTP
Au niveau des protocoles, c’est l’HTTP client qui a été ajouté. Ceci facilite la programmation car dans les versions antérieures, il fallait tout codé en utilisant les couches basses de la palette TCP. Désormais le dialogue avec un serveur Web est bien plus simple. Exemple d’utilisation : dialogue avec un serveur pour envoyer ou recevoir des informations, comme un mini serveur d’une carte ethernet low cost ou d’un serveur web embarqué dans un automate distant.