mardi 31 décembre 2013

Activités année 2013


Mes missions d'expertise en Test en Mesure m'ont conduit cette année 2013 en France, Mexique, Brésil, Tunisie, Canada et États-Unis. Elles m'ont permis d'augmenter mon expérience sur  l'intégration de banc de test sur lignes de production de masse et d'intervenir pour l'audit de solution de test. Et c'est toujours un plaisir de rencontrer les différents intervenants, ingénieurs et équipes de management de différents secteurs, de différents pays et de communiquer dans différentes langues (anglais, français, espagnol et portugais).
Voici la liste de mes activités durant l'année 2013 :
  • Audit de la solution de test dans un centre de réparation de modem xDSL, définition des solutions à mettre en place et développement du nouveau procédé, layout et des bancs de test. Cette optimisation a généré une augmentation de 500% de la capacité de test
  • Expertise sur cible temps réel LabVIEW pour la régulation du système de refroidissement d'un laser 
  • Développement de bancs qualité de modem xDSL (GVT, Telefonica) : VDSL, WIFI 2.4GHz, WIFI 5GHz, FTTH, Ethernet, HPNA
  • Optimisation et débogage de bancs de tests fonctionnel de modem sur ligne de production : réduction de 40% des temps de test, réduction des faux défauts (technique : TestStand, LabWindows/CVI)
  • Développement de drivers d'instruments de mesure de la peau sous LabVIEW
  • Développement de drivers IVI (LabWindows/CVI), intégrés à TestStand
  • Développement d'un logiciel de mesure de vieillissement de composants électroniques
  • Formations LabVIEW, LabWindows/CVI, mesure et instrumentation sous Visual Basic (avec Measurement Studio)
  • Audits technique de bancs de test de modems xDSL et alimentations pour les centres de réparation (GVT, Bell et Cablevision) pour augmenter les capacités de test / réparation : analyse de la viabilité des tests, stabilité de mesures, étude statistique des mesures et données de productions des bancs de test, optimisation des actions des opérateurs, des logiciels, de la traçabilité et des flux des produits.

mardi 17 septembre 2013

Augmentation de la capacité de test

Pour ce projet mon client m’a demandé d’augmenter la capacité de test de son service après vente de 500 unités par jour à 2500 unités par jour. L’utilisation des bancs de tests dans ce cas est de diagnostiquer automatiquement les pannes des produits retournés par le client permettant ainsi de remplacer les composants en défaut puis de vérifier que la réparation a bien résolu le problème.
Analyse
Afin d’optimiser au mieux les bancs de tests, l’analyse est primordiale afin de décider des actions à entreprendre. J’ai constaté plusieurs éléments limitant la capacité de test :
  • trop d’actions manuelles : le test est saccadé; de plus, à chaque fois que l’opérateur doit intervenir, il n’est pas disponible pour lancer un test sur un autre banc.
  • ergonomie du banc de test : l’opérateur perd du temps à placer l’unité à tester, la brancher et la débrancher.
  • ergonomie du logiciel de test : les résultats de test ne sont pas clairement identifiables; l’opérateur perd du temps pour lire le diagnostique, ou pire, il se trompe.
  • fausses pannes : l’opérateur doute alors du testeur et relance le test ce qui fait perdre du temps bien sur. Elles peuvent être causées par le matériel (instabilité de la mesure à cause de l’instrumentation, du câblage, de la connectique ou autres éléments perturbateurs) comme par le logiciel (traitement de la mesure, analyse, tolérance).
  • utilisation des ressources matérielles : tous les tests sont exécutés l’un après l’autre alors que certains peuvent êtres lancés en parallèle sur la même unité ou sur plusieurs unités.
  • processus : un seul banc exécutant toutes les actions et les tests n’est pas toujours la bonne solution, cela dépend du produit, des tests à réaliser, de l’environnement et ce pourquoi on teste.
  • optimisation de la ligne : le placement des bancs de tests peut pénaliser la fluidité, obliger l’opérateur à perdre du temps dans ses déplacement et augmenter le risque d’erreur de manipulation pouvant endommager le produit.
  • traçabilité : avoir l’historique du produit est important pour optimiser la réparation, fluidifier (ne pas tester un produit qui a été testé mauvais sur un précédant testeur), diagnostiquer les problèmes du banc, prévoir les actions de maintenance mais aussi analyser la production.
Solution
Après avoir présenté l’analyse de l’identification des problèmes, j'ai travaillé avec mon client sur les différents points :
  • refonte de la ligne et des testeurs pour améliorer la fluidité, l’ergonomie et les déplacements des opérateurs et des produits.
  • utilisation du matériel déjà présent, remplacement et ajout de nouveaux, modification du câblage et du type de connecteur pour une meilleure fiabilité et rapidité.
  • migration du logiciel de test depuis des scripts de tests exécutés en ligne de commande sous Linux vers des séquences de tests sous TestStand avec mise en place d’un affichage simple (test en cours, test bon, test mauvais, test en attente) avec parallélisassions des tests afin de réduire les temps.
  • Génération de rapports de test, centralisation des données sur le réseau et développement d’un logiciel d’analyse des données.
  • Formation des opérateurs et optimisation des actions.